FCPC - Le site du FC Poteaux-Carrés
Lundi 26 Mars 2018: SEV1 1-4 POTEAUX-CARRES (1-2) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Danish   
Mardi, 27 Mars 2018 12:55

Après plusieurs rencontres pour le  moins déséquilibrées (mais lors desquelles les Poteaux-Carrés s'en étaient pas trop mal tirés), l'heure était venue d'endosser le costume de favori en se déplaçant ce lundi sur le terrain de Villars, y affronter le SEV1, lanterne rouge depuis le forfait général d'Autoglass. Et c'est même avec un effectif conséquent (quoique amputé de son gardien de but habituel) et beaucoup de confiance que les joueurs en Bleu abordaient la rencontre. Un peu trop en fait: le début de match était assez indigeste et si les locaux ne mettaient pas vraiment l'intensité requise pour dominer la partie, ils se créaient toutefois en contre quelques occasions intéressantes tandis que les visiteurs pêchaient par orgueil, maladresse ou individualisme.

Lire la suite...
 
[COUPE] Lundi 19 Mars 2018: POTEAUX-CARRES 3-5 CCSLR1 (1-1) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Danish   
Mardi, 20 Mars 2018 13:11

Les temps ont changé depuis la peu glorieuse élimination de la Coupe Tony-Berthelier fin 2017 sur le terrain de Génilac. A cette époque, les Poteaux-Carrés n'avaient rien pu faire, encaissant 5 buts en n'en rendant que deux et se voyaient reversés en Consolante. Depuis, ils s'étaient redressés en disposant des Canonniers en quart de finale puis avaient eu la chance (?) d'être repêchés en Tony-Berthelier. Du coup, ce n'est rien moins que le CCSLR1 qu'ils recevaient ce lundi. Un CCSLR1 qui après avoir très mal commencé le championnat, fait office de rouleau compresseur depuis l'automne et a retrouvé la seconde place du classement après avoir justement éliminé le FC AES-Génilac aux tirs au but. Autant dire un gros morceau. Mais à ce stade de la compétition, il n'y a plus que cà...

Lire la suite...
 
Lundi 5 Mars 2018: AFC 2-1 POTEAUX-CARRES (1-0) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Danish   
Mercredi, 07 Mars 2018 12:33

Après la déroute aussi spectaculaire que soudaine (mais pas imméritée) face aux Canonniers, Hilaire était bien en peine de remotiver les Poteaux-Carrés lors du déplacement à Lorette qui les attendait ce lundi. En effet, l'AFC, adversaire coriace bien que moins effrayant que d'autres, avait de bons arguments à opposer à une équipe bleue inconstante. S'ils retrouvaient Benjamin, remis de sa blessure au pied, les hommes du FCPC enregistraient le forfait de Yoann, leur gardien de but, un coup dur qui obligeait Luc à retourner dans les buts. Après un discours fort d'avant-match, Hilaire choisissait donc d'aligner la charnière centrale César-Benjamin derrière le duo Adem-Alexis à la récupération. Un schéma proche des meilleures performances du FCPC cette saison.
Mais les joueurs de l'AFC en ont vu d'autres et bien qu'ils étaient assez bien contenus par l'arrière-garde bleue, leur toute première incursion faisait mouche: lors d'une offensive plein axe, leur buteur contrôlait le ballon, se retournait et expédiait une frappe en pleine lucarne que Luc ne pouvait qu'accompagner du regard (1-0, 8e).
Hilaire pouvait pester depuis le banc que "C'est pas mérité", le score n'en avait cure.

Pour autant, ce fut pratiquement la seule occasion de toute la mi-temps pour l'AFC, à l'exception de quelques ballons chauds bien négociés par Luc et sa défense. En face, Adem trouvait le poteau, Alexis voyait le cadre le fuir de peu et l'action se passait majoritairement dans le camp des locaux. Si la domination était à peu près partagée à la mi-temps, le score faisait grincer les dents. Le FCPC méritait mieux.
Ainsi, la seconde période reprenait sur le même rythme, à peine modifiée par la fatigue gagnant peu à peu les joueurs et espaçant les lignes. Trouvé dans la profondeur, Kevin était signalé hors-jeu à tort et une frappe lobée d'Anthony était sauvée in extremis sur sa ligne par un défenseur. Le vent du boulet n'était pas passé loin.
Mais c'est malheureusement sur les Bleus qu'il allait s'abattre. A 15 minutes de la fin, la défense centrale repoussait une attaque mais perdait immédiatement le ballon alors que Luc s'était engagé, laissant tout loisir au meneur de jeu de l'AFC de frapper dans le but vide (2-0, 75e). Si les Poteaux-Carrés ont souvent eu ce qu'ils méritaient cette saison, cette fois-là faisait exception.

Alors Hilaire tentait le tout pour le tout: Alexis prenait place dans les buts, Luc en défense centrale et Benjamin en pointe pour revenir au score. Un choix payant puisqu'à peine 10 minutes plus tard, Kevin trouvait Anthony dans la surface qui centrait vers Ben, lequel reprenait victorieusement pour la réduction du score. Alexis faisait merveille dans les cages en repoussant une belle frappe à l'entrée de la surface et s'imposait également sur un coup-franc trop cadré. Malheureusement, le score allait en rester là et les Poteaux-Carrés s'incliner pour la seconde fois, non sans avoir livré une toute autre prestation que la semaine précédente.
L'occasion de rappeler que le football s'embarrasse peu du mérite au moment de rendre son verdict. Les joueurs, eux, n'ignoreront pas cette embellie...

Lire la suite...
 
Lundi 12 Mars 2018: TARTARAS 1-2 POTEAUX-CARRES (1-1) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Danish   
Mercredi, 14 Mars 2018 12:11

Le déplacement à Lorette, bien que conclu par une défaite amère, a permis aux Poteaux-Carrés de relever la tête après l'étourdissante claque administrée par les Canonniers dans le froid glacial des Frères Grail. Malheureusement, quoi de pire pour confirmer ce renouveau que de se déplacer... chez le leader ? Avec deux défaites seulement au cours de la saison et une régularité hors-norme, le club de la vallée du Gier, vainqueur au match aller lors d'une rencontre serrée, n'avait rien pour rassurer des Bleus encore convalescents. Hilaire disposait cependant d'un large effectif, toujours amputé de Dadou et Hervé mais qui enregistrait le retour de Landry. Yoann, Arthur et Benjamin étaient là. Seul Alexis et Morgane faisaient défaut. Alors le coach tenta la carte de la nouveauté en plaçant Benjamin à la récupération, aux côté d'Adem, espérant que Tom et Fabien assureraient le rôle d'ailier, habituellement dévolu à Seb ou Quentin.

Ce coup tactique permit de donner le change lors de la première demi-heure de jeu. Les locaux, qui jouaient plus sur leur physique et leur collectif, ne tentaient pas de prendre la défense potocarrée de vitesse aussi César et Luc pouvaient les contenir, ne laissant que quelques frappes de loin à gérer pour Yoann. Mais de l'autre côté, Kevin n'avait pas d'opportunité pour se mettre en évidence. Exceptés quelques coup-francs ou corners, le ballon était assez peu porté devant la défense amoindrie de Tartaras. Un schéma bien connu qui allait tourner du côté attendu: Tartaras finissait par ouvrir le score sur un coup-franc astucieusement mis dans le paquet. La tête lobée retournée qui suivait pouvait paraître chanceuse mais elle était surtout victorieuse et se logeait sous la barre de Yoann.
Pourtant, alors qu'il aurait pu leur suffire d'enfoncer le clou, les locaux continuaient sur le même petit rythme et Hilaire ne tardait pas à replacer Benjamin en pointe, lequel ne se privait pas de semer la panique dans la défense adverse. Après quelques chevauchées vaines, une contre-attaque foudroyante faisait mouche: Yoann jouait rapidement vers Landry qui lançait Ben en orbite, lequel résistait à la charge de son vis-à-vis pour catapulter le ballon dans la lucarne. Juste avant la pause.

Un score de parité à la mi-temps. Voilà qui était inattendu mais pas immérité tant les Poteaux-Carrés, sans faire jeu égal avec Tartaras, avait su élever leur niveau pour opposer une résistance bien plus qu'active. La seconde période reprenait toutefois par un gros temps fort des locaux, sans doute houspillés par leur entraîneur durant la pause. Coup sur coup, Yoann devait sauver les siens sur un corner repris de près puis une monstrueuse frappe dans un angle très fermé qu'il déviait en corner au sacrifice de ses doigts. Un sacrifice utile puisque quelques minutes plus tard, c'est cette fois Anthony qui satellisait Benjamin pour le doublé. Les Bleus prenaient l'avantage mais il restait encore une bonne demi-heure à jouer.
Elle fut longue et ponctuée d'offensives de la part de Tartaras. Le FCPC eut bien quelques opportunités malheureusement gâchées par la fatigue, la maladresse ou le manque de discernement mais toute l'équipe s'échina à défendre ce maigre avantage, redoublant de tacles, d'interceptions désespérées, de courses en arrière et de duels aériens, frustrant Tartaras au fur et à mesure et les faisant perdre peu à peu leurs moyens. Un but égalisateur était refusé pour une main évidente et c'est finalement sur une dernière frayeur défensive que les Bleus accueillaient le coup de sifflet final, tardif mais si libérateur !

Le FCPC venait peut-être de réussir le plus grand exploit de ces dernières saisons. Un succès inattendu, sans doute sans lendemain mais si les Poteaux-Carrés pouvaient prolonger le rêve en Coupe face au CCSLR1, autre très gros client, personne sauf eux ne s'en plaindraient...

Lire la suite...
 
Lundi 26 Février 2018: CANONNIERS 9-3 POTEAUX-CARRES (3-2) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Danish   
Mercredi, 28 Février 2018 12:10

Cela faisait bien longtemps que les Poteaux-Carrés n'avaient pas abordé un match de championnat avec le plein de confiance. Des victoires et nuls obtenus de haute lutte lors des dernières journées leur permettaient en effet d'y croire au moment de se déplacer sur le petit terrain des Frères Grail pour y affronter des Canonniers, certes vainqueurs au match aller mais défaits ensuite en Consolante. De quoi espérer pour la belle. Hilaire, le coach, n'avait cependant pas son buteur Benjamin, pour cette rencontre, lequel était blessé au pied. Mais aurait-il pu prévoir la déconfiture qui allait suivre ? Cela faisait bien longtemps aussi que les Poteaux-Carrés n'avaient pas autant déjoué lors d'une mi-temps...

Revenons-en toutefois à la première période. Bien en place et peu inquiétés face à un effectif pas encore au complet, les Bleus ouvraient rapidement la marque grâce à Adem, qui reprenait de la tête un corner de Morgan. Logique ? Oui et non: oui compte tenu du fait que les visiteurs jouaient alors à 11 contre 10 mais non si l'on se réfère à l'état d'esprit à ce moment. Car, crispés, les hommes du FCPC, se mettaient en danger tous seuls et étaient bien moins prompts au combat que lors des sorties précédentes. Il ne fallait finalement qu'une seule occasion aux locaux pour égaliser, le buteur des Canonniers partant sur le côté et s'infiltrant dans la défense pour conclure d'un pointu dans un angle très fermé.
Les Canonniers doublaient même la marque sur un nouveau déboulé côté gauche, centré et repris de la tête victorieusement. Luc et Yoann empêchaient miraculeusement un troisième contre assassin tandis que les deux buteurs gâchaient deux incroyables balles de but en fin de mi-temps. Suffisant pour que les Poteaux-Carrés égalisent grâce à Morgan, qui reprenait dans le but vide un ballon relâché après une frappe de Kevin. Mais la défense craquait à nouveau dans la foulée sur le fameux déboulé latéral-centre repris au deuxième poteau. Le FCPC venait de se faire avoir 3 fois de la même façon...

3-2 à la pause, cela pouvait s'avérer rageant mais au terme de la seconde période, c'était au contraire très peu cher payé ! Cette période de 45 minutes ne fut qu'un long calvaire, à peine éclairci par le but tout en jeu vertical de Fabien, bien servi par Anthony. A part cà, que de ballons perdus, de mauvais choix, d'interventions ratées, de bras baissés... Les Bleus encaissaient les buts un à un sans paraître en mesure de pouvoir endiguer l'hémorragie, usés par la fatigue, le froid, la technique adverse et surtout la démission collective de l'équipe.
Il n'y aura rien à retenir de ce match, et surtout de cette seconde période, à l'exception peut-être d'une bonne leçon: si les Poteaux-Carrés oublient d'où ils viennent, ils n'iront jamais nulle part...

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 4 sur 60