FCPC - Le site du FC Poteaux-Carrés
Lundi 27 Novembre 2017: CSLG 5-0 POTEAUX-CARRES (2-0) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Danish   
Mardi, 28 Novembre 2017 12:47

Même avec toute la bonne volonté du monde, il est parfois difficile de rentrer sur le terrain avec une mentalité de gagnant. Ce lundi soir, le FC Poteaux-Carrés se déplaçait à Cellieu, sur la pelouse de l'un des ténors du championnat, le CSLG et ses 7 victoires pour deux défaites, sans son gardien Yoann, sans ses buteurs Benjamin et Landry et sans ses milieux Alexis, Anthony et Quentin. Autant dire sans un tiers de son effectif titulaire, et ce à pratiquement tous les postes. Il semblait difficile dans ces conditions de se préparer à autre chose qu'un revers, restait néanmoins à en limiter les contours.

Car Hilaire s'étant proposé pour préparer une tactique inédite repositionnant Adem en DC, César à gauche, Dadou et Yannick en ailier, Seb en meneur de jeu et Kevin en pointe, les Bleus se retrouvaient dans l'obligation d'avancer dans l'inconnu. Hilaire lui-même se plaçait dans les buts afin de préserver une solidité défensive espérée et finalement, confirmée après le premier quart d'heure.
Bien sûr, les Cellieutins avaient ouvert la marque à ce moment là d'un centre-tir terminant dans la lucarne d'un Hilaire parfois trop occupé à replacer ses joueurs. Mais mis à part cela, le néo-porter s'était déjà allé à quelques parades décisives, détournant notamment deux frappes sur sa barre, et la charnière Adem-Luc se montrait relativement solide.

Là où le bât blessait, c'était dans l'animation offensive où malgré tout l'effort de pressing des attaquants et milieux, la possession se trouvait réduite à son strict minimum. Un second but sur une frappe de loin venait conclure la première période mais tout n'était pas si noir. La seconde mi-temps, en revanche, allait laisser plus de regrets: laisser-aller coupable à la récupération, abandon de plus en plus généralisé, pertes de balle fatales en défense et ratés devant le but adverse venaient alourdir la copie du FCPC. Les Bleus encaissaient trois nouveaux buts et ne devaient d'en limiter le nombre qu'à la maladresse adverse, le montant droit et la vigilance de Hilaire et les sauvetages de dernières minute d'une défense à bout de souffle.

L'après-match voyait certains joueurs se quereller sur telle ou telle responsabilité devant une situation pourtant pas si catastrophique. On ne pouvait guère s'attendre à mieux qu'une honorable défaite dans les conditions de départ mais l'attitude de plusieurs joueurs de l'effectif pourrait faire croire au nouveau venu que le FCPC aurait plus sa place dans la première moitié du classement. Il n'en est évidemment rien...

Lire la suite...
 
Lundi 20 Novembre 2017: FC AES-GÉNILAC 4-0 POTEAUX-CARRES (1-0) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Danish   
Mardi, 21 Novembre 2017 11:38

Les timides améliorations entrevues lors des deux dernières rencontres (une défaite sur le fil face au leader, une victoire face au dernier) coïncidaient avec l'arrivée d'un nouveau gardien de but, la muraille Yoann. Mais le déplacement sur le terrain flambant neuf de Génilac ne constituait pas la meilleure façon de faire perdurer la série. En effet, le FC AES-Génilac, en embuscade derrière l'intouchable trio de leaders, avait déjà infligé une lourde défaite aux Bleus en Coupe et disposait en plus cette fois d'un effectif au complet, notamment du fameux Mouss, qui avait fait basculer la rencontre à lui tout seul la saison dernière.

Pour autant ; le début de match semblait assez conforme aux prévisions: une équipe de Génilac dominatrice dans le jeu mais bien jugulée par une défense renforcée tandis que Mouss, positionné en pointe, se montrait de loin le Génilacois le plus dangereux. Benjamin se procurait même la plus franche occasion de la première période mais manquait son duel face au gardien. Dans la foulée, AES ouvrait le score en frappant un coup-franc à ras de terre, profitant de la désunion du mur formé par Yoann. Malgré quelques alertes très chaudes, ce dernier parvenait à garder sa cage intacte pour le reste du premier acte et s'illustrait même brillamment dès la reprise.

Heureusement car de leur côté, les attaquants roses (pour une fois) gâchaient deux fantastiques occasions de revenir au score, Benjamin et Tom frappant au dessus d'un cadre qui s'offrait à eux. Comme souvent en football, le manque de réalisme se payait cash et il n'en fallait pas plus à Mouss pour enclencher la seconde (débordement rapide et centre en retrait imparable) puis la troisième (interception au milieu et contre dans la profondeur). AES-Génilac profitait d'un nouveau duel manqué par Kevin pour enclencher un 4e contre meurtrier et porter le score à 4-0.
S'il fallait ensuite toute la vista de Yoann pour empêcher la marque de s'alourdir, le jeu s'équilibrait alors plus ou moins. Seul un poteau assez extérieur étant à signaler en cette toute fin de match où l'issue du résultat ne faisait plus aucun doute.

Il reste encore un sacré chantier pour que le FCPC connaisse des jours meilleurs: une confiance à retrouver devant le but, un milieu prompt à tenir le ballon, une défense capable de relancer proprement. Chaque ligne devra se remettre en question dans les semaines qui viennent, malgré le deuxième difficile déplacement la semaine prochaine à Cellieu...

Lire la suite...
 
Lundi 6 Novembre 2017: POTEAUX-CARRES 1-2 TARTARAS (1-1) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Danish   
Mardi, 07 Novembre 2017 11:55

Alors que rien ne semblait plus aller du côté des Poteaux-Carrés, que les défaites se suivaient et se ressemblaient, la réception de l'un des 3 co-leaders, taillés pour la gagne finale, en l'occurrence Tartaras, n'augurait rien de bon pour le moral (et le classement) des protégés de Coach. Mais un nouvel élément faisait son apparition ce lundi et tous espéraient le voir changer les choses: un nouveau gardien de but, Yoann.
Pas que Luc ait déçu jusque là mais le départ simultané de plusieurs cadres en cette intersaison avait dû repositionner de nombreux joueurs, faisant peu à peu perdre sa cohésion à l'ensemble des Roses, désormais en bleu. Ce nouveau gardien libérait Luc qui pouvait reprendre place en défense centrale, ce qui libérait du même coup Adem dans l'entrejeu.

Aussi mineur que puisse paraître cet ajout à l'effectif, les conséquences en furent considérables. Car si Tartaras n'avait certes pas aligné sa Dream Team pour ce long déplacement à Saint-Étienne, c'était bel et bien jeu égal que faisaient les Poteaux-Carrés avec le leader du championnat. Malgré deux occasions adverses, ils ouvraient même la marque par Ben, qui reprenait acrobatiquement une frappe de Landry repoussée par l'excellent gardien de Tartaras (1-0, 14e). Derrière, Luc et César faisaient le job et Yoann les suppléait par un bel engagement dans les duels quand le besoin se faisait sentir. Si Luc parvenait à sauver un tir sur sa ligne, toute la défense était finalement prise à revers avant la pause après un beau mouvement collectif sur l'aile gauche (1-1, 34e). Un score qui aurait pu basculer à nouveau en faveur des locaux si l'énorme frappe de Ben n'avait été sauvée magistralement par une parade désespérée du gardien adverse, lequel se blessait sur l'action.

Le score de parité à la mi-temps semblait logique mais contrairement à ce que l'on aurait pu attendre, Tartaras n'appuyait pas énormément à la reprise. Ou bien le bloc-équipe du FCPC tenait. Toujours est-il que la seconde période fut bien plus terne en guise d'occasions: ce n'est que dans le dernier quart d'heure que Hervé s'offrait une belle frappe dans la surface, malheureusement encore sauvée de justesse. Dans la foulée, le buteur de Tartaras, seul face à Yoann, frappait sur la barre transversale.
Un avertissement sans frais: à deux minutes de la fin du match, alors que Tartaras faisait le siège du but de Yoann, une énième frappe de loin flottante voyait Yoann la repousser difficilement... dans les pieds du n°9 adverse qui convertissait l'offrande à bout portant !

Le coup était dur, pour des Bleus qui pensaient tenir leur exploit. Il faudra toutefois s'appuyer sur les qualités et la cohérence vues ce lundi pour relever la tête. L'espoir est à nouveau devant...

Lire la suite...
 
Lundi 13 Novembre 2017: POTEAUX-CARRES 2-0 SEV1 (2-0) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Danish   
Mardi, 14 Novembre 2017 11:55

La stabilité défensive retrouvée (à défaut de la victoire ou même d'un partage des points) lors du dernier match face à Tartaras, le FC Poteaux-Carrés pouvait légitimement espérer confirmer avec la réception de SEV1, 11e au classement mais néanmoins formation à surveiller, avec son unique point de retard. Pour celà, Coach disposait ce lundi d'un effectif au complet à l'exception de Yannick, Quentin et Alexis, du retour de Hilaire et de la confirmation de Yoann dans les buts. C'est donc avec un charnière reconduite César-Luc et de la fixation d'Adem dans l'entrejeu que la partie démarrait, Landry et Ben étant associés en pointe.

Or, si la possession et l'essentiel des actions dangereuses étaient effectivement dans les pieds des Bleus, le score n'évoluait pas pendant la première partie de la mi-temps, la faute à une succession de mauvais choix et de gestes manqués face au but. La défense était certes peu inquiétée mais se mettait parfois en danger toute seule sur des contrôles mal assurés ou des passes hasardeuses interceptées. C'est finalement le coaching qui allait débloquer la situation avec l'entrée de Kevin en lieu et place de Seb, qui s'infiltrait dans la surface adverse et frappait de près pour l'ouverture du score. A peine quelques minutes plus tard, Adem se retrouvait à la réception d'un long centre fuyant dans la surface villardaise. Le gardien adverse ayant mal anticipé la trajectoire, le milieu défensif pouvait tranquillement doubler la mise d'une pichenette.

Si la partie en restait là pour l'instant, Yoann n'ayant eu que quelques sorties autoritaires à effectuer, la seconde période allait radicalement changer le visage de la partie. Plus entreprenants, plus en confiance et aussi plus déterminés dans la récupérations que leurs adversaires, les joueurs de SEV1 prenaient petit à petit le contrôle du match et la défense se retrouvait à subir de plus en plus d'assaut, tandis que les buteurs bleus ne touchaient presque plus de ballon exploitable. Il fallait la vigilance de César (51e), Yoann (65e), Luc (80e) et surtout Adem à la dernière minute pour conserver l'inviolabilité des buts du FCPC. Heureusement, les attaquants villardaires, lorsqu'ils avaient pris le dessus sur leurs vis à vis, soient se montraient maladroits, soit se voyaient sanctionner d'une position de hors-jeu.

Et c'est finalement sur ce score de 2-0, acquis à la pause, que la rencontre se terminait. SEV1 aurait mérité mieux que de perdre ainsi. Peut-être pas forcément de l'emporter mais une sanction sur ces Poteaux-Carrés suffisants dans l'effort n'aurait certes pas été volée...

Lire la suite...
 
Lundi 30 Octobre 2017: POTEAUX-CARRES 2-6 AFC (1-3) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Danish   
Mardi, 31 Octobre 2017 12:16

Les temps sont durs chez les Poteaux-Carrés. Après un bref regain de forme à la Ricamarie lors de la victoire face à Renault, les Roses ont rechuté à domicile contre les Canonniers puis à Génilac en Coupe, à chaque fois sur le score de 5-2. Les départs de Vincent et Jordan n'ont pas (encore) été compensés et seul Luc a su suppléer la défection de PE, faisant bien malgré lui coulisser Adem en défense centrale, lui qui apporterait bien plus dans l'entrejeu. en témoigne un taux de possession ridicule qui use la défense du FCPC et ne laisse que de maigres miettes à exploiter aux attaquants Quentin, Landry, Benjamin et Hilaire. C'était d'ailleurs ces deux derniers qui étaient titularisés à la pointe de l'attaque rose tandis que Théo, nouveau venu, étrennait les nouvelles couleurs bleues du FCPC.

Malheureusement, le scénario n'allait pas vraiment changer des dernières semaines avec une ouverture du score rapide des visiteurs sur la première grosse occasion de l'AFC, un centre en retrait repris en force et avec précision dans le petit filet de Luc. Les joueurs de Lorette doublaient d'ailleurs la mise sur un coup franc lointain que Luc estimait mal, toutefois abandonné par sa défense qui avait joué le hors-jeu. Le couperet du 0-3 tombait à la demi-heure de jeu sur une nouvelle frappe de loin somptueuse, qui laissait Luc impuissant, lequel s'était pourtant illustré quelques minutes plus tôt en remportant un duel au réflexe.
Seule éclaircie dans le froid, Benjamin parvenait à réduire la marque à 3-1, après un bon service d'Anthony. Mais la pause sonnait comme un soulagement pour les Roses.

Malheureusement, la suite n'allait guère être plus payante: Luc se blessait aux doigts sur un sauvetage improbable et devait temporairement laisser ses gants à Alexis, lequel était fusillé de près sur un énième beau mouvement offensif. Le retour de Luc peu après l'heure de jeu, ne changeait rien: un nouveau but encaissé à 3 contre 1 puis un centre bien repris de la tête au second poteau, amenaient le score à 6-2. A signaler toutefois: une nouvelle passe décisive d'Anthony, pour Quentin cette fois, qui résistait à la défense adverse pour ponctuer le match d'un dernier but, son premier cette saison.
Au final, un score de plus en plus habituel, une nouvelle défaite et la désagréable sensation que l'adversaire, pourtant constitué d'un groupe de 11 joueurs seulement, aurait pu faire encore plus mal avec plus de motivation...

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 2 sur 56