FCPC - Le site du FC Poteaux-Carrés
Lundi 29 Janvier 2018: SEV2 3-4 POTEAUX-CARRES (2-2) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Danish   
Mardi, 30 Janvier 2018 12:55

Il régnait comme un air d'acte manqué en ce lundi soir de janvier sur le terrain municipal de Villars.
Tout d'abord en avant-match où après une prestation encourageante mais inachevée face à la NewTeam, le FCPC se prenait à croire en de lendemains meilleurs. Mais l'absence simultanée de Yoann, Thibault et Alexis, trois hommes forts de la défense bleue, laissait planer le doute sur la suite des opérations. En face, même constat puisque les deux attaquants titulaires du SEV2 étaient absent et leur gardien blessé (mais bien présent).
Du coup, Hilaire devait bricoler. Une habitude. Luc retournait dans les buts et la charnière César-Adem reprenait du service, suppléée par un inédit tandem Fabien-Morgan à la récupération. Devant eux, Benjamin enfilait le maillot de meneur de jeu pour le trident Quentin-Kevin-Anthony.

Un choix d'abord payant puisqu'après 30 minutes de jeu, les Poteaux-Carrés menaient 2-0 ! Deux buts de Ben, l'un d'une frappe puissante, mal négociée par le portier adverse, l'autre d'un rush victorieux en solitaire. On aurait pu croire que les Bleus allaient se rendre le match facile. Mais SEV2 n'est pas une formation de débutants et, malgré un jeu assez brouillon devant le but et quelques occasions manquées à leur actif, les Villardaires se relevaient et égalisaient en deux temps, profitant d'abord d'un ballon doublement contré par Tom puis Luc puis d'une frappe aussi soudaine que précise sous la barre d'un Luc un poil trop avancé.
2-2 à la pause et un certain agacement qui venait de changer de camp: encore un acte manqué pour les hommes de Hilaire !

D'autant que sur un corner ultra-cafouillé, les locaux prenaient carrément l'avantage dès la reprise. Mais cette fois, s'ils ne parvenaient pas à garder leur calme, les visiteurs serraient au moins les vis et se créaient un certain nombre d'occasions que Benjamin, pourtant si prolifique, s'appliquait à vendanger les unes après les autres.
L'agacement commençait alors à se muer en frustration puis en mots durs des uns aux autres, laissant craindre le pire pour la fin de match. Or étonnamment, tandis que la défense tenait, l'espoir d'une égalisation tardive finissait par grandir et cet espoir fut concrétisé par Benjamin, encore lui, qui servi par Fabien, parvenait enfin à trouver la faille à 10 minutes de la fin. dans la foulée, il quadruplait la mise en solitaire et exhortait son équipe à tenir la victoire, ce qu'elle fera sans grande difficulté malgré la pression adverse.

Un acte manqué côté villardaire donc ? Pas seulement car l'observateur étourdi aurait eu bien du mal à désigner l'équipe victorieuse, tant les mots échangés entre les partenaires de chaque équipe ne sonnaient pas d'une oreille mélodieuse. Pourtant, c'est bien le FCPC qui empochait les 4 points et avec eux, l'idée d'une organisation à revoir à l'avenir, car les sautes de concentration et de paroles corrigées, le salut viendra peut-être de ce qui fut entrevu ce soir à Villars...

Lire la suite...
 
Lundi 22 Janvier 2018: NEW TEAM 5-0 POTEAUX-CARRES (1-0) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Danish   
Mercredi, 24 Janvier 2018 12:37

Comme chaque année, voici venu le temps de la traditionnelle défaite sur le terrain de la New Team ! Quoique si l'on regarde bien, l'imbattable champion en titre a bien plus souvent fait des misères sur le propre terrain du FCPC qu'aux Frères Grail. Sans jamais s'incliner non plus certes, mais souvent lors de rencontres plus serrées.
Est-ce en raison du format plus petit du terrain de Bellevue ? Ou à cause d'un relâchement des locaux sur leurs terres ? Deux saisons auparavant, par exemple, le FCPC n'était pas passé loin de de s'imposer dans ce stade, ne s'écroulant que dans les dernières minutes...

Mais cette année, les choses sont plus compliquées, les Poteaux-Carrés moins fringants aussi. Leur nouveau gardien Yohann absent, Luc retrouvait le poste de gardien mais un nouveau défenseur, Thibault, étrennait ses premières minutes en bleu. Cela n'empêchait pas les locaux de mener les débats bien évidemment mais face à une défense renforcée à 5 avec Benjamin plein axe, le FCPC tenait bon jusqu'à un coup du sort: une frappe puissante était repoussée par Luc... qui retombait sur le ballon et le poussait involontairement dans les buts !
A part ce couac bien malheureux, la New Team ne s'était pas procuré de grosse occasion et se contentait de frappes de loin non cadrées ou de débordements repoussés. Pas mieux à signaler en face où le portier blanc passait une soirée tranquille. 1-0 à la pause, forcément, c'était déjà une satisfaction pour les Bleus.

Mais le cap de la seconde période, on le savait, allait être bien plus corsé. La New Team doublait rapidement la mise sur une balle en profondeur glissée entre les jambes de Luc. Ce qui n'empêchait cependant pas le match d'en rester en l'état: frappes de loin, frappes non cadrées, débordements manqués. Mais tout allait changer dans les 10 dernières minutes...
D'abord la fatigue aidant, la lucidité n'y était plus, les ballons vite perdus, les passes mal ajustées, les interventions défensives mal assurées: le FCPC encaissait trois buts coup sur coup, avec un gardien quelque peu abandonné par sa défense. Benjamin, passé en attaque, ne parvenait pas à se procurer d'occasion et un énorme sentiment de gâchis et de frustration s’élevait là où, 10 minutes plus tôt, une certaine forme de performance se faisait jour.

Vaincre la New Team est pour l'heure encore utopique mais les Poteaux-Carrés n'étaient jamais passé aussi près de leur match pour en finir si loin. Or, un match dure 90 minutes, pas 80...

Lire la suite...
 
Lundi 15 Janvier 2018: POTEAUX-CARRES 3-6 CCSLR1 (3-3) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Danish   
Mercredi, 17 Janvier 2018 11:54

2017 est mort, vive 2018 !
Il convient de clamer qu'une nouvelle année est source d'espoirs fous, de renouveau voire de victoires du FCPC, qui sait ? Mais dans les faits, 2018 commence après une longue trêve d'un mois, remplie de repas copieux, et face au CCSLR1 et la NewTeam. soit pas l'idéal pour repartir du bon pied !
Toujours est-il que les Bleus n'avaient pas un effectif complet pour s'opposer aux redoutables Ripagériens sur leur terrain du Chambonnet: Hervé, Yannick, Yoann, Morgan et Fabien étaient absents, Ben malade et Luc en retard ! Ce n'est d'ailleurs qu'à l'arrivée de ce dernier, vers la 20e minute, que Hilaire, remplaçant de Yoann pour ce soir, encaissait son premier but sur corner.

Et peu après son entrée en jeu, Luc ne pouvait que constater les dégâts et le second but des visiteurs sur un contre rapidement joué dans la profondeur. Mais cette première mi-temps allait être spectaculaire: dans la même minute, Luc sauvait sur sa ligne un ballon piqué et sur l'action qui suivait, Kevin reprenait de près un ballon repoussé par le gardien pour réduire le score à 2-1. Alors l'impensable se produisait: en quelques minutes, les Bleus prenaient l'ascendant sur la rencontre. Seb expéridait un coup-franc direct dans les filets adverses puis Ben détournait de la tête un centre de Tom. 3-2 à la pause, qui l'eût cru ?
Eh bien pas les joueurs du CCSLR1 qui égalisaient à la dernière minute de la première période sur un nouveau corner mal dégagé et repris en plein lucarne.

La seconde mi-temps s'annonçait difficile et elle le fut: émoussés physiquement et manquant de réalisme devant, les Poteaux-Carrés laissaient le jeu à leurs adversaires qui n'en demandaient pas tant. Malgré les nombreux retours défensifs et une véritable volonté de jouer en passes, les Ripagériens inscrivaient trois buts avec une régularité de métronome et repartaient de Saint-Étienne avec la victoire.
Il faudra en retenir les mêmes leçons que d'habitude: compenser la perte de fraîcheur physique par un redoublement d'engagement. Et ne jamais avoir peur du ballon...

Lire la suite...
 
Bienvenue au FCPC PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Webmaster   
Samedi, 12 Juin 2004 11:54

Bienvenue sur le site du Football Club Poteaux Carrés (FCPC), équipe de football UFOLEP basée à la Talaudière (42)

Lire la suite...
 
[COUPE] Lundi 11 Décembre 2017: CANONNIERS 2-6 POTEAUX-CARRES (1-1) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Danish   
Mardi, 12 Décembre 2017 08:54

La Coupe est une compétition à part dans le football. Celle où tout est possible et où le petit peut bousculer le gros le temps d'un match. En UFOLEP, c'est moins le cas et de toute façons, les Poteaux-Carrés ne disputaient pas la Coupe Tony-Berthelier (suite à leur élimination à Génilac en 8e) mais la Consolante. Ce n'est pas pour autant que le scénario fut prévisible hier soir, sur le terrain des Frères Grail...
Après le départ de Coach, c'est Hilaire qui reprenait le flambeau sur le banc et il avait préparé quelques surprises, replaçant notamment Alexis sur l'aile droite ou Landry en arrière latéral. Des choix audacieux mais qui allaient se montrer assez vite payants, tant le côté droit adverse allait se retrouver muselé par ces deux joueurs.
Les Poteaux-Carrés déroulaient leur jeu, pourtant balbutiant, et ouvraient la marque sur un joli mouvement en une-deux entre Fabien et Anthony, lequel lobait le gardien adverse, sorti un peu prématurément de son camp.

Mais les Canonniers disposaient de joueurs offensifs rapides et très techniques, qui faisaient passer un sale quart d'heure à la charnière centrale Luc-Adem. Heureusement, Yoann veillait au grain et repoussait les offensives vaillamment. Il ne pouvait cependant rien sur un débordement côté gauche et au centre au cordeau qui suivait. Luc hésitait à intervenir, avec le risque de marquer contre son camp et le buteur adverse ne manquait pas l'offrande. Luc se rattrapait dans la foulée en stoppant une contre-attaque seul contre deux attaquants. Toutefois, les Bleus étaient heureux d'entendre le coup de sifflet de la mi-temps tant ce dernier quart d'heure avait été éprouvant. Ils ne se doutaient pas que la seconde période allait être bien plus à leur avantage.

C'est d'baord Kevin qui reprenait un ballon protégé par Benjamin pour reprendre l'avantage, puis Benjamin aussi y allait de son but sur une très belle offensive côté droit, reprise de près après un centre de Seb. Anthony se débarrassait à plusieurs reprises de la défense adverse, mais sans parvenir à tromper une 4e fois le gardien adverse, Benjamin manquait de très peu un spectaculaire retourné acrobatique et immanquablement, les Canonniers en profitèrent. Un penalty était sifflé contre Adem, assez généreux au vu de la faute mais le fait était bien là: ils revenaient à 3-2 à 15 minutes de la fin.

Heureusement, sans baisser les bras, les Poteaux-Carrés inversaient la tendance grâce à Anthony qui, après une interminable série de crochets, frappait victorieusement au but. Servi par Luc, Seb l'imitait en décochant un missile dans un angle très fermé puis c'est Fabien, servi par Tom, qui clôturait la marque d'une frappe précise au ras du poteau gauche: 6-2, le FCPC avait ajouté la manière au résultat, et encore, c'était sans compter sur le superbe coup-franc direct de Morgan sur la barre.

On se gardera bien de s'enflammer sur ce succès qui apparaît comme une oasis au milieu du désert mais elle prouve que lorsque l'état d'esrit y est et que les éléments ne sont pas contraires, les Poteaux-Carrés sont parfaitement capables de fournir des prestations abouties et immanquablement, le score final s'en ressent. Une leçon à méditer pour le futur...

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 56